La paix n'est pas un acquis

Nous sommes en 2016, et j'ai 36 ans. J'ai grandi dans un pays en paix : la France. Pas d'attentats comme ceux que nous avons connus ces derniers mois. Pas (ou peu) d'islamisme radical. Pas de policier assassiné dans son propre pays juste parce qu'il était français.

Oh, bien sûr, il a du y avoir quelques difficultés. Je me souviens par exemple de l'épisode de la première guerre du Golf, j'avais alors 11 ans. Je m'en souviens, parce que mon père avait reçu un ordre de mobilisation. Il était réserviste. Je me souviens aussi de mon adolescence et de quelques altercations avec des jeunes de quartiers difficiles. Mais j'étais jeune, et ces incidents ne m'ont pas marqué outre mesure.

Je me sentais en sécurité dans mon pays. La France est le pays des droits de l'homme. La France est un pays libre. la France est un pays sûr. Je n'avais pas d'appréhension avant d'aller à une manifestation. Je ne pensais pas qu'on pouvait se faire tuer en France parce qu'on était français. Je ne pensais pas qu'on pouvait de faire tuer en France parce qu'on était libres et laïcs. Je n'imaginais pas qu'un jour, le premier ministre nous dirait de nous habituer à vivre avec le terrorisme... Alors ça non, je ne l'imaginais pas.

Aujourd'hui, je dois expliquer ce qu'est le terrorisme à mes enfants. Je dois leur expliquer que des dessinateurs se sont fait exécuter à cause d'une caricature. Je dois leur expliquer pourquoi des personnes qui voulaient simplement écouter de la musique se sont fait assassiner dans une salle de concert. Je dois leur expliquer pourquoi quelqu'un a tué volontairement 84 personnes venues à Nice voir un feu d'articife.

Je dois leur expliquer que tous ces gens sont morts juste parce qu'ils étaient français. Je dois leur expliquer ce qu'est l'islamisme, et qu'il ne faut surtout pas confondre islam et islamisme. Et je dois maintenant leur apprendre quelque-chose que je ne sais pas moi-même : comment vivre dans un pays dans lequel on est plus totalement en sécurité, et dans lequel le terrorisme est devenu "normal".

Je me rends compte aujourd'hui que la paix est une situation bien fragile, même dans un pays démocratique comme la France. Et honnêtement, je ne sais pour le moment pas comment vivre avec ça. Et je sais encore moins comment apprendre à mes enfants à vivre avec ça.

La paix n'est pas un acquis. Protégeons-la. Vite.

Ecrit par Guillaume.
Publié dans la catégorie Humeur.
Cet article contient 404 mots , et a reçu 0 commentaire pour l'instant.
Il s'agit du 81er article sur un total de 98.