La semaine des 4 jours et demi (3ème partie)

Hier, j'ai reçu un SMS de ma femme, qui disait la chose suivante :

Tu n'imagines pas comme c'est agréable un mercredi sans école.

Les enfants sont cool, enfin pour l'instant!

Je me suis alors dit qu'il était temps d'écrire la suite de ma réflexion sur les 4 jours et demi d'école.

Y a-t-il des conséquences sur la fatigue ?

Avant 2008, la plupart des écoliers de France avait classe 4,5 jours par semaine, sans que cela induise de fatigue spécifique. Ce qui fatigue le plus les enfants, ce sont des journées trop longues et le fait de ne pas se coucher et se lever tous les jours à la même heure.

La rentrée scolaire est toujours un moment fatiguant pour les enfants, puisqu'ils doivent changer de rythme de sommeil par rapport aux vacances. Et c'est autour des vacances de la Toussaint que les enfants sont le plus fatigués c'est d'ailleurs pour cela que 2 jours de vacances ont été ajoutés à la Toussaint.

J'ai déjà tenté de répondre à ceci dans les articles suivants :

Il ne servirait pas à grand-chose de me répéter ici.

Qui encadre les nouvelles activités ?

Les règles générales régissant l'encadrement des enfants ne changent pas : ils sont sous la responsabilité des enseignants pendant le temps scolaire et sous la responsabilité des personnels recrutés par les communes pendant le temps périscolaire.

Le tissu associatif français, dense et de qualité, fournit un vivier remarquable pour encadrer les activités périscolaires. De nombreux agents employés par les associations partenaires de l'éducation nationale ou par les collectivités locales interviennent déjà auprès des écoliers et sont prêts à animer des activités de qualité.

Les activités périscolaires peuvent faire appel à une large diversité d'intervenants : agents spécialisés des écoles maternelles, animateurs, éducateurs territoriaux d'activités physiques et sportives ou personnels de droit privé. Les mairies ont également la possibilité d'établir des conventions de partenariat avec des associations ou des clubs sportifs, ou encore de faire appel à des enseignants volontaires dans le cadre de l'aide aux devoirs.

Et ces nombreux agents qualifiés sont doués d'ubiquité, et peuvent être présents dans toutes les écoles en même temps. Et gratuitement bien sûr...

En réalité voilà comment ça se passe dans notre école : Comme les petites communes n'ont pas les moyens de payer le personnel suffisant, nos enfants ont droit à 1 journée d'activités périscolaires par semaine. Pour nous, c'est le lundi soir. Les autres jours de la semaine, rien n'est proposé à nos enfants, et la gardienne récupère donc nos enfants 1 heure plus tôt.

Les horaires de bus ayant été adaptés aux nouveaux horaires d'école, les enfants qui prennent le bus pour rentrer ne peuvent tout simplement pas profiter des activités. En effet, le bus ne passe qu'aux horaires de fin des cours, pas aux horaires de fin des activités périscolaires.

La qualité des activités proposées, quant à elle, est discutable. Nous avons choisi le lundi soir car il s'agit d'une activité d’éveil au jardinage faite par une passionnée. Les autres jours, nos enfants auraient pu faire des jeux sportifs avec l'employée communale. Employée communale très sympathique au demeurant, mais cependant peu qualifiée pour proposer quelque-chose de vraiment intéressant pour les enfants.

En fait je crois surtout que les communes font comme elles peuvent avec les leurs moyens. Et pour les petits villages qui ont malheureusement peu de moyens, c'est tant pis pour nos enfants. Il y a même un village voisin qui n'a rien mis en place.

Les personnes qui interviennent dans le cadre d'un accueil de loisirs sont recrutées selon certaines règles. Au moins 50% des personnels d'encadrement requis sont titulaires d'un BAFA ou d'un titre équivalent.

Au moins 50% ? Encore heureux ! Ca devrait être au moins 75% ! Sérieusement, qui confierait ses enfants à quelqu'un de non qualifié, de non-formé, et sans aucune expérience avec des enfants ? Bien sûr, il peut y avoir des personnels non-qualifiés ou en cours en qualification, mais elles devraient toujours être encadrées par une personne qualifiée et responsable.

Bon... La prochaine question des 10 questions/réponses du gouvernement concernant les nouveaux rythmes, "Qui va payer", me laisse déjà dubitatif devant tant de mauvaise foi. Mais bon, je vais laisser ça pour une prochaine fois.

A suivre ici : La semaine des 4 jours et demi (4ème partie)

Ecrit par Guillaume.
Publié dans la catégorie Ecole.
Cet article contient 742 mots , et a reçu 0 commentaire pour l'instant.
Il s'agit du 8ème article sur un total de 101.