Le respect des rythmes de l'enfant

Suite à ma première réflexion concernant les rythmes scolaires et la semaine des 4 jours et demi, j'ai voulu me pencher sur les chiffres cités par le gouvernement, concernant les rythmes scolaires dans les pays de l'OCDE.

Un document traitant des rythmes scolaires

J'ai trouvé un document intitulé Rythmes scolaires : éléments de comparaisons internationales, publié en juin 2012 par l'éducation nationale.
Celui-ci propose une analyse basée sur 2 sources de données :

  • Les données de l’OCDE présentées dans la publication annuelle de 2010.
  • Les données du réseau Eurydice, qui décrivent les caractéristiques des systèmes éducatifs de 33 pays pour l'année scolaire 2010-2011.

Dans la première partie du document, on nous propose une analyse de toutes ces données, et la conclusion est assez (trop?) simple :

Alors qu’un nombre croissant de pays tendent à étaler leur calendrier scolaire sur un plus grand nombre de semaines, la France reste encore parmi les pays dont la scolarité est la plus concentrée (...).

En matière de congés estivaux, la France se situe dans la moyenne haute de l’Europe, avec 9 semaines. En revanche, c’est en France que les congés en cours d’années sont les plus longs (...).

(...) le volume horaire annuel est l’un des plus importants des pays de l’OCDE. De ce fait, la journée des écoliers, collégiens et lycéens français est plus dense et plus chargée que celle de la plupart des autres élèves dans le monde. Depuis (...) la semaine de 4 jours à l’école, (...), le nombre d’heures par jour est passé à 6 heures, le plus élevé des pays de l’Union européenne.

Au vu de cette conclusion, il est plutôt facile de décider que les rythmes français ont besoin d'être modifiés, et que la réforme est simple : passer à 4 jours et demi de classe pour que la scolarité soit moins concentrée, pour alléger les journées des enfants, et pour rentrer dans la moyenne des pays de l'OCDE.

Et tout le monde sera content, c'est sûr. Elle n'est finalement pas si difficile, cette réforme des rythmes scolaires...

Et les annexes du document

Honnêtement, je ne suis pas contre les 4 jours et demi. On ne peut pas dire que je sois franchement pour, mais je ne suis pas contre. Mais je trouve que cette réforme a été totalement baclée. Et pourtant, il suffit de prendre le temps de lire les annexes du même document pour comprendre que la décision n'était pas aussi simple... Mais je pense que personne ne prend le temps de lire les annexes, peut-être même pas ceux qui rédigent les documents, ça fait juste bien de mettre des annexes, ça veut dire "j'ai travaillé, je me suis documenté".

Bref, ces annexes sont une publication de l'INRP (Institut National de Recherche Pédagogique), et on y apprend plusieurs choses très intéressantes. Voici la plus importante selon moi :

Suite à l'étude des rythmes biologiques et comportementaux aux différents stades du développement des enfants, l’Académie de médecine adresse diverses recommandations aux décideurs en matière de rythmes scolaires :

  • aménager la journée scolaire en fonction des rythmes de performance et enseigner les matières difficiles aux moments d’efficience scolaire reconnus, en milieu de matinée et en milieu d’après-midi.
  • retarder l’entrée des enfants en classe en créant une période intermédiaire d’activités calmes en début de matinée
  • instituer une heure d’étude surveillée en fin d’enseignement.
  • aménager la semaine sur 4 jours et demi ou 5 jours en évitant la désynchronisation liée à un week-end dont le samedi matin est libre.
  • respecter le sommeil de l’enfant et le considérer comme un sujet de santé publique au même titre que tabac, alcool et alimentation.
  • évoluer vers un calendrier de 7-8 semaines de classe et 2 semaines de vacances, ce qui implique un remaniement des 1er et 3ème trimestres.
  • alléger le temps de présence quotidien de l’élève à l’école en fonction de son âge.

Parmi toutes ces propositions, seule 1 a été suivie... et de façon incorrecte. L'un des objectifs principaux du passage de la semaine de 4 jours à celle de 4 jours et demi devait être d'éviter la désynchronisation liée à un week-end dont le samedi matin est libre. Or, pour cela, il fallait que la demi journée supplémentaire soit le samedi matin, et non le mercredi matin... Mais sans doute que cela n'aurait pas plu aux lobbies du tourisme.

D'autres élements tout aussi intéressants sont présentés brièvement dans cette publication de l'INRP, et méritent réflexion. Il faudra que je prenne le temps de clarifier mes idées et de faire un second article. En attendant, je vais fermer mon PC, et ouvrir mon Kindle...

A suivre...

Ecrit par Guillaume.
Publié dans la catégorie Ecole.
Cet article contient 764 mots , et a reçu 0 commentaire pour l'instant.
Il s'agit du 5ème article sur un total de 103.