Trois règles simples pour être efficace, motivé, et éviter le stress

Disclaimer : Il faut noter ici que je parle avant tout de vie personnelle. La vie professionnelle est un autre contexte dans lequel on n'a pas forcément le pouvoir de décision et de priorisation.

Mes expériences avec les méthodes de gestion du temps, de l'organisation, et de la gestion des tâches n'ont pas vraiment été concluantes. Mais parmi toutes mes tentatives, il y a quand même 2 règles que j'ai trouvées très intéressantes. Et applicables. Et efficaces. Et puis j'en ai ajouté une très personnelle. Ça fait 3 règles simples. Oui, je sais, j'ai déjà dit que je n'aimais pas les règles. Mais il faut bien des exceptions :-)

Alors voici mes 3 règles, ou plutôt mes 3 conseils pour essayer d'avancer dans ses projets sans être stressé :

Efficacité : La règle des 5 minutes

Cela nous vient de GTD, et c'est probablement la chose la plus importante que j'ai retenu au fil des années. Si une tâche peut-être accomplie en moins de 5 minutes, il faut la faire. Tout de suite. C'est une règle simple, et je trouve qu'elle change la vie. Faire un chèque. Passer un coup de balai. Mettre une machine en route. Sortir la poubelle. Répondre à un mail rapide, à un sms. Passer un coup de fil. Prendre un rendez-vous. Les petites choses du quotidien ne trainent plus, et cela libère l'esprit.

Bon, d'accord, c'est plus facile à dire qu'à faire. Certaines choses continuent de trainer, parce qu'on a pas toujours envie de le passer ce coup de fil, ou de le rédiger, ce chèque. Mais en règle générale, je trouve que se débarrasser rapidement des tâches de moins de 5 minutes permet d'alléger considérablement le quotidien.

Motivation : La règle des 25 minutes

Cette règle nous vient quant à elle de Pomodoro. Quand on commence quelque-chose, il faut se fixer 25 minutes comme durée de base. Pourquoi ? Parce que 25 minutes, c'est court... et c'est long à la fois. Si la tâche est une corvée, cela permet de se dire qu'on part pour un temps raisonnable (moins d'1/2 heure). Et en même temps, 25 minutes permettent déjà d'accomplir pas mal de choses et de rester concentré.

Et puis une fois les 25 minutes écoulées, on a le choix :

  • Si on a marre, on arrête sans être dégoûté, parce qu'au final on aura perdu que 25 minutes. Ce n'est pas grand-chose. On continuera une prochaine fois. En attendant, on peut faire quelque-chose de plus plaisant.
  • Si on est toujours motivé, on continue sur notre lancée pour une nouvelle période de 25 minutes, et ainsi de suite...

Au final, et d'après mon expérience, c'est souvent le deuxième cas qui se produit. Même pour une tâche pénible, ces 25 minutes nous aurons permis de nous lancer, et on arrivera beaucoup plus facilement à se motiver pour continuer sur notre lancée. Et le travail avance.

No-Stress : La règle de l'oubli

Oublions les choses. Si c'est important, posons-nous la question : Est-ce vraiment important ? Et si c'est vraiment important, posons-nous une nouvelle question : Est-ce que demain, ce sera toujours aussi important ?

Luc de Bradandère nous explique dans sa vidéo sur la créativité, que le cerveau fonctionne en 2 temps : un premier temps pour avoir des idées, en nombre, sans jugement particulier. Et puis un second temps pour juger les idées que nous avons à leur juste valeur. Mais on ne peut pas faire les 2 en même temps.

Je pense que pour les tâches à faire c'est pareil. Lorsqu'une nouvelle tâche arrive, on est pas forcément capable de juger tout de suite si elle est vraiment importante. Si elle mérite qu'on s'intéresse à elle plus de 10 minutes. Si elle mérite d'apparaitre sur une liste qui nous fera nous en souvenir à chaque fois qu'on la consultera. Alors réfléchissons bien avant de lui accorder plus d'importance que nécessaire. Parfois, il vaut mieux oublier, et ne pas s'encombrer l'existence.

Pour résumer

Efficacité, Motivation, No-Stress. Si je devais développer une théorie de développement personnel, elle se résumerait en ces trois mots, la troisième étant peut-être la plus importante. Ne stressons pas. Restons zen. Keep cool. L'efficacité et la motivation c'est bien, cela fait avancer nos projets. Mais à quoi cela sert-il si on ne peut pas en profiter ? Alors autorisons-nous à oublier certaines choses, tout en avançant sur d'autres.

Faisons moins, mais faisons le plus important, le plus enrichissant, et faisons-le mieux.

Ecrit par Guillaume.
Publié dans la catégorie Réflexions.
Cet article contient 740 mots , et a reçu 0 commentaire pour l'instant.
Il s'agit du 68ème article sur un total de 94.