Site perso : la version 6 !

Il y a quatre ans, je publiais ici même Site perso : version 5 !. Je viens à l'instant de relire ce que j'y avais écrit, et je tiens à remercier mon moi d'il y a 4 ans. C'est vraiment chouette d'avoir pris le temps de retracer l'évolution de mes sites personnels :-)

Et aujourd'hui je sors la version 6 ! Alors je vais reprendre où je m'étais arrêté...

[ 2016 - 2020 ] Version 5 : simplification et responsive design

Il y a 4 ans, j'étais très fier de la version 5. Quelques années, plus tard, je pense toujours que c'était effectivement une version réussi, et avec du recul, je dirais même que cette version était un peu celle de l'affirmation professionnelle. C'est d'ailleurs à partir de la mise en ligne de cette version que j'ai commencé à regarder sérieusement pour changer d'emploi, après presque 10 ans dans la même entreprise.

Pour faire un peu d'introspection, je dirais que la réalisation de cette version m'a permis de mettre mes idées à plat, de redéfinir clairement mes envies, mes besoins, et mes valeurs aussi. Pour la première fois, je savais vraiment qui j'étais, professionnellement parlant. Je savais ce que j'avais envie de faire. Et je savais aussi et surtout ce que je ne voulais plus faire.

Techniquement et commercialement, cette version était chouette. Un template one-page à la mode, un design responsive, une belle photo de moi en situation (prise par un vrai photographe), une mise en page mettant en avant les informations essentielles, tout en permettant de détailler certains points que je jugeais importants. Bref, j'en était très content :)

[ 2020 ] Version 6 : droit au but

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le besoin de refaire mon site perso régulièrement. Et cette fois-ci, j'ai visé le minimalisme. Pourquoi ? Parce que nous vivons dans un monde où tout va vite, de plus en plus vite, ou la donnée est omniprésente, et où une scrollbar dans une page web décourage les gens de lire le contenu. Du coup, il faut être toujours plus clair, toujours plus direct, pour ne garder que l'essentiel.

Et puis certaines informations s'avèrent au final complètement inutiles. La liste des projets réalisés, par exemple. Quel est l'intérêt de savoir que j'ai travaillé sur une application de gestion des infrastructures de mobilité douce, que je me suis occupé de l'integration et de la projection sur une carte de données accoustiques, ou encore que j'ai réalisé un outil permettant la migration annuelle des données métier d'un réseau routier lors d'un changement des géométries de base ? Sérieusement ? Aucun intérêt.

Ce genre de choses s'explique si nécessaire lors d'un entretien d'embauche, ou lors d'une discussion avec des personnes intéressées autour d'un café. Mais cela n'a, selon moi, pas sa place sur un site web. Enfin disons que cela n'a plus sa place sur mon site web en tout cas.

Bref, cette nouvelle mouture de guillaume-remy.fr se veut simple (pour ne pas dire simpliste), et sans fioriture.

Car après tout, avec ces quelques lignes et ces quelques liens, l'essentiel est dit, non ?

Ecrit par Guillaume.
Publié dans la catégorie Généralités.
Cet article contient 518 mots , et a reçu 0 commentaire pour l'instant.
Il s'agit du 118ème article sur un total de 118.