Un milliard... c'est grand !

Au début, j'avais prévu d'écrire un article sur la stack Elastic avec laquelle je travaille en ce moment. Mais en écrivant, je me suis rendu compte qu'avant il serait judicieux de mieux définir ce qu'était le bigdata, parce qu'il s'agit d'une notion importante que tout le monde ne saisit pas encore très bien.

J'ai donc commencé à écrire quelque-chose sur le bigdata. Et en essayant de donner une définition correcte de ce qu'était le bigdata, je me suis rendu compte qu'il fallait tout d'abord commencer par parler de nombres. De grands nombres. Et plus particulièrement du milliard, ce nombre que tout le monde utilise, qu'on entend régulièrement dans les médias pour parler du budget de l'éducation nationale, du trou de la sécu, ou de la fortune de Bill Gates. Ce nombre que tout le monde connaît, mais que personne ne se représente vraiment.

Avec le bigdata, l'utilisation de milliards de données devient concret, et il est donc important de bien comprendre ce que représente vraiment un milliard.

Parlons d’argent

Quand on parle d'argent, on considère qu'un millionnaire est quelqu'un de déjà très riche. Un million, c’est pour le commun des mortels une somme d'argent importante et qu’on connaît plutôt bien. Quand on achète une maison à 250 000 €, on comprend bien que c'est un quart de million. Quand la cagnotte du loto s'élève à 10 millions d'euros, on arrive à se représenter de façon à peu près correcte ce qu'on pourrait s'acheter avec tout cet argent.

Par contre, quand on parle de milliardaire, c’est plus compliqué. Bien sûr, tout le monde sait ce qu’est un milliard. Mais quand on essaie de se représenter quelques milliard d'euros, est-ce qu'on y parvient de façon correcte ? Si on me donne 1 milliard d’euros, est-ce que j’arrive à me représenter tout ce que je pourrais acheter avec ?

On considère souvent qu’un milliardaire est juste un millionnaire en puissance. Un millionnaire encore plus riche, quoi. Mais il faut bien se rendre compte que le rapport de richesse entre un millionnaire et un milliardaire est le même qu’entre un smicard et un millionnaire... Je pense sincèrement que la majorité de gens ne s’en rendent pas compte. Pas parce qu’ils sont idiots, mais parce qu’un milliard, ça reste un chiffre auquel nous ne sommes pas habitués. Il est donc difficile de se le représenter.

L'image suivante met en évidence cet écart en représentant un million et un milliard avec des billets de 100$ :

Parlons de temps

Une seconde, tout le monde voit ce que c'est. Bon, on ne sait pas forcément qu'une seconde est la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de Césium 133, mais on arrive tout de même à se la représenter plutôt bien.

1 000 secondes, on comprend assez vite que ça représente quelques minutes. Environ 16 minutes et demi pour être un peu plus exact.

1 million de secondes, c'est déjà plus difficile à se représenter, mais on se dit que ça doit faire plusieurs jours... En fait cela fait environ 11 jours et demi.

Et alors, 1 milliard de secondes, ça représente combien de temps ? Quelques semaines ? Quelques mois ? En fait, un milliard de secondes, ça fait environ 31 ans et demi. Rien que ça.

Calculer quelle durée représente un milliard de secondes n'est pas bien compliqué. Mais ce qui est important ici, ce n'est pas de savoir calculer. Ce qu'il faut retenir, c'est qu'intuitivement, quand on pense au milliard, on n'imagine pas son véritable ordre de grandeur.

Parlons de pixels

Pour donner un dernier exemple encore plus visuel, prenons comme unité le pixel d'un écran, et utilisons-le pour représenter différentes quantités.

Voici 1 pixel :

Il est là (en rouge au milieu) -->

Voici maintenant mille pixels :
Mille ca peut déjà faire beaucoup selon ce dont on parle. Mais ici, avec un pixel comme unité, cela reste tout a fait raisonnable comme taille...

Passons au million de pixels :
C'est déjà plus grand. On peut cependant visuellement se faire une idée de sa taille, puisque ce million tient encore presque sur un écran. Cela correspond à une photo d'une résolution égale à 1 megapixel. Tous les appareils photo permettent aujourd'hui de faire des photos d'un qualité bien supérieure à celle-ci. Autant dire que ce million reste largement à notre portée, et fait même partie de nos vies depuis un moment déjà.

Note: Ce qui est important c'est la taille du rectangle, pas les petits carrés noirs de l'image utilisée en fond... Celle-ci est là uniquement pour ne pas avoir un gros carré uniforme et pour se rendre compte visuellement du défilement de l'écran...

Voici enfin un milliard de pixels :
Nous arrivons donc à un milliard de pixels. La barre de défilement à droite de la fenêtre paraît encore bien longue... et il va falloir beaucoup, beaucoup, beaucoup utiliser la molette de la souris (ou le bout du doigt) pour arriver à la fin. Et lorsqu'on arrivera enfin tout en bas, on aura... (suite du texte après un milliard de pixels...)

... aucune idée de la taille réelle de ce milliard de pixels, et peut-être même qu'on aura déjà oublié le début de cette phrase :-)

Conclusion

On l'aura compris, avec le milliard, on est à une autre échelle. Certes, il existe des nombres bien plus grands, mais déjà avec le milliard, les quantités sont beaucoup, beaucoup plus importantes que celles auxquelles nous sommes confrontés dans notre vie de tous les jours.

Bon, maintenant que j'ai disserté sur le milliard (je ne pensais pas pouvoir passer autant de temps sur une notion finalement assez simple...), je vais pouvoir m'attaquer à la notion de bigdata, qui sera vraisemblablement mon prochain sujet...

Ecrit par Guillaume.
Publié dans la catégorie Réflexions.
Cet article contient 965 mots , et a reçu 0 commentaire pour l'instant.
Il s'agit du 107ème article sur un total de 109.